Nos Partenaires

Saint Martin XIII : une victoire dans la douleur en Italie

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Samedi 27 octobre 2018 à Saluzzo
 Stade de Manta (18:30)

4e journée brassage division nationale (poule F

Saluzzo XIII 0 :  8  Saint-Martin XIII 

(mt 00: 04

Arbitrage : Guido Bonatti

Pour Saint Martin : 2 essais (Ollagnier, 34 ; Lignon, 78)
 Saint Martin XIII  : Laventure, Tischendorf, Garcia, Lombard, Bourret, Chaput, Lignon, H. Ollagnier, T.Letondor, F.Ollagnier, Grougnard, C. Andréani (cap), Bens, Massille, A. Letondor

Début juillet, les rugbymen Saint-Martinois avaient rendu une visite estivale aux piémontais de Saluzzo dans le cadre du trophée San Bernardo disputé sous une chaleur accablante. Les cravens ont à nouveau franchi les alpes ce samedi dans le cadre de la 4e journée de brassage de division nationale. Les italiens s'étaient inclinés assez lourdement la semaine précédente à Saint Martin (52:12) mais les dirigeants du club transalpin avaient tenu à remotiver leurs troupes pour donner à domicile un tout autre visage. Côté climatique le soleil estival avait laissé place à une pluie drue et un terrain des plus gras. 

Le staff Saint-Martinois avait mis en garde les joueurs sur le fait qu'il faudrait qu'ils comptent sur une réaction d'orgueil de leurs adversaires et enfiler le bleu de chauffe en défense.

Ce fut l'exacte prévision de ce qui se déroula sur le terrain avec un rugby âpre, engagé, où les velléités offensives furent souvent mises à mal par l'intensité de la défense, un ballon rendu très glissant  par la pluie et un terrain ne favorisant pas les courses rapides. Face à des italiens physiques et accrocheurs, les Mérinos commettaient un trop grand nombre d'erreurs pour espérer dominer sur les plans de la possession de balle et de l'occupation territoriale. Ils durent se cantonner à la dure tâche de défendre pour endiguer les assauts d'un collectif italien porté par son public et désireux de l'emporter chez lui.  Faute de chevauchées balle en main et de grands espaces, le public put apprécier un remarquable travail défensif de la part des deux équipes. Une débauche d'énergie qui occasionna coupures et contusions mais qui demeura toujours dans les limites de la correction entre deux groupes qui s'estiment et se respectent. Dans ce contexte minimaliste, c'est le talonneur Florent Ollagnier qui trouva l'intervalle à la 34e minute après un départ dans les 20m adverses pour débloquer le compteur des provençaux. Menant sur le score minimaliste de 4 à 0 à la pause, les Mérinos se préparèrent pour un second acte qui promettait d'être aussi intense avec une équipe de Saluzzo reprenant l'assaut dès la reprise. Et elles furent longues et douloureuses ces quarante dernières minutes, ne laissant aucune place à la moindre créativité rugbystique mais à un authentique combat défensif. Saluzzo fut souvent à un cheveu de l'égalisation mais échouait à franchir l'en-but craven. Au contraire, comme c'est souvent le cas dans ce genre de match, ce sont les Mérinos qui réussirent à marquer à 2 minutes du terme de la rencontre sur un des seuls mouvements au large qu'ils ont pu mener à bien, avec l'ailier Lignon à la conclusion.

Victoire étriquée pour Saint-Martin XIII mais les joueurs laissaient éclater leur joie sur le terrain détrempé à l'issue de la rencontre tant cela fut dur et douloureux avec des italiens n'ayant jamais cessé d'y croire.

A noter le début en seniors de Hugo Ollagnier et des juniors Théo Letondor et  Mathis Tischendorf.

Cette 4e victoire de rang confirme la 1re place des Mérinos en tête de la poule F devant Caumont XIII. Les vauclusiens ont pris le meilleur sur Vedène ce dimanche et feront le déplacement à Saint-Martin le dimanche 18 novembre. Une victoire des cravens serait synonyme de qualification pour le championnat de division nationale 1 pour la 4e saison consécutive.