Bain de boue en Italie pour Saint Martin XIII

A Manta (Italie), le 25 mars 2017

Championnat de france DN2

Saluzzo XIII  26 :  16  Saint Martin XIII

 (mi-temps : 18 : 06)

Saluzzo : 5 essais (8e, 16e, 38e, 40e, 72e), 3 transformations

Saint Martin : 3 essais (Massille (2) 29e et 70e ; Bens 77e), 2 transformations (Mitifiot)

Saint Martin XIII : M. Mitifiot, B. Avis, T. Gadanho, T. Hernandez, Q. Collot, A. Morel, C. Massille, M. Larget, C. Tanzi, M. Tischendorf, A. Letondor, T. Chasseray, S. Bens, A. Infantino, G. Rizzon, A. Chaubard, N. Sorlut

Après un long et pluvieux périple pour rallier le Piémont italien, c'est par un orage de grêle et de pluie mêlées que les mérinos furent accueillis dans l'enceinte du stade du Saluzzo Rugby.

L'état de la pelouse fit redouter un temps un report de la partie mais celle-ci put enfin démarrer quand la pluie eut la bonne idée de s'arrêter.

La squadra transalpine présentait un tout autre visage que celui du match aller avec dans ses rangs quelques nouvelles recrues expérimentées, dont l'ancien international quinziste et joueur du stade français Mirco Bergamasco.

Les Mérinos, composés très majoritairement d'équipiers juniors, étaient donc clairement prévenus que le déplacement ne serait pas une promenade de santé.
Sitôt le coup d'envoi sifflé les cravens subissent les assauts des locaux surmotivés, multipliant les charges conduites par un pack indéniablement plus lourd et puissant, avantagés dans cette filière de jeu par un terrain détrempé, peu propice au jeu rapide qu'affectionne les Saint-Martinois. Dès la 8e minute, Saluzzo enfonce la défense pour inscrire un 1er essai sous les bravi enthousiastes du public venu en nombre pour assister à cette rencontre. Les piémontais doublent la mise à la 16e si bien qu'on commence à redouter un décrochage chez les Mérinos, incapables de conserver le ballon et d'aller dans le camp adverse. Fort heureusement les efforts accomplis pour trouver les intervalles payent et Corentin Massille est servi à la 29e après franchissement du mur italien par Axel Morel pour aller aplatir entre les perches (8 : 6). Ce sera hélas l'unique étincelle provençale d'une mi-temps à sens unique que les italiens dominent outrageusement après avoir marqué 2 essais supplémentaires

A la mi-temps, le coach Blanchecotte fixe un objectif à ses joueurs : évacuer toute pression négative et se faire plaisir. Conseil mis en application dès la reprise du jeu côté français avec une défense courageuse et organisée qui contrôlera mieux les assauts adverses tandis que les chaînes d'attaques permettent enfin de remettre les italiens dans leur camp.
Massille doublera son capital d'essais à la 70e et permet d'espérer un retour. Espoir de courte durée puisque les transalpins reprennent du large à la 72e, toujours dans leur filière de jeu au près et en force. Certains auraient baissé les bras mais pas les Saint- Martinois, et c'est Sylvain Bens qui va signer l'essai du jour à la 77e sur un ballon récupéré en chandelle sur la ligne médiane qu'il portera jusqu'à son aile gauche avant de recentrer le ballon au pied puis d'effacer son poursuivant à la course pour le récupérer et l'aplatir près des perches. 

Score final de 26 à 16, les italiens exultent et signent leur 1re victoire de la saison en ayant fait la démonstration des progrès qu'ils ont accomplis dans un rugby qui demeure nouveau pour eux. La nuit est tombée et les joueurs, qu'on ne parvient plus à identifier tant ils sont recouverts de boue, se congratulent. Le match dans l'ensemble aura été d'un très bon niveau compte tenu des conditions climatiques et de l'état du terrain avec un engagement très intense de part et d'autre.

Ces joutes sportives se sont prolongées en soirée par une mémorable réception organisée par Saluzzo : quand le rugby se joue dans cet esprit et que l'ambiance est au rendez-vous, tout le monde est dans le vrai. Grazie mille amici !


Ce même samedi mais à St Martin, les U15 écrasent Apt et rejoingnent le trio de tête, de bon augure pour la course à la qualification, ce qui va leur permettre de jouer dans le championnat de France !!! Bravo aux coachs Kevin, et le grand Philippe Blanchecote !

Ce dimanche 2 avril 2017 à  15h00 les Mérinos rencontreront Pomas XIII ( réserve du club d'Elite de Limoux, Aude) dans le cadre d'un match barrage d'accession aux quarts de finale du championnat de France DN1.

Les U17 iront à leur tour à Saluzzo, rencontrer la section jeunes du club italien et lancer les prémices d'un échange annuel pour la catégoire jeunes. Cela permet aux joueurs de rester en condition en vue de prochaine venue des Anglais avec la 1ère rencontre le lundi 10 avril à 17h (U15) suivie des U17 à 18h30.

LE PRINTEMPS DU XIII A DEMARRE !!!

Les Mérinos s'inclinent dans la capitale - Les U17 brillent en sélection

A Paris (Stade Pershing), dimanche 19 mars 2017

Paris Charenton XIII   34 - 24 Saint Martin de Crau XIII

(mi-temps 18 - 06)

Temps gris, température clémente, pelouse clairsemée

Saint Martin XIII: M. Gellet, T. Gadano, M. Larget, R. Lis, T. Aguera, G. Gérin, C. Carré, A. Morel, H. Martinez, C. Andréani, C. Massile, M. Escapa, B. Honnorat, J. Chaput, T. Hernandez, B.Avis, A. Buti

Pour Paris : 6 essais (8e, 20e, 33e, 46e, 57e, 72e) ; 4 transformations ; 1 pénalité

Pour Saint Lartin : 5 essais (Chaput 16e, Larget 42e, Escapa 44e, Avis (2) 59e et 78e) ; 2 transformations> H.Martinez>

C'est en train puis RER puis bus que nos Mérinos se sont rendus à Pershing, terrain connu pour avoir accueilli un 31 décembre 1933 le 1er match de XIII joué sur le sol français, disputé entre Anglais et Australiens (victoire des Aussies sur le score de 63 à 13). Depuis l'eau a coulé sous les ponts de la Marne et la pelouse de Pershing a coulé elle aussi... puisqu'on pourrait davantage qualifier le terrain de champ de jeu en terre plus ou moins battue que de pré verdoyant. Pour excuser l'état de terrain, savoir aussi qu'il a été construit en 1919 par la très réputée YMCA (association américaine des jeunes garçons chrétiens) qui fut immortalisée en 1978 par la chanson mémorable du groupe disco-pop Village people (une association de jeunes garçons bien sous tous rapports également).

Ah oui, le match au fait ! que dire d'autre sinon que nos Cravens sont grosso modo largement passé à travers. On savait pourtant qu'aucune équipe n'était rentrée victorieuse du déplacement à Paris, on savait bien que les franciliens joueraient dans une filière de jeu plutôt axiale avec beaucoup de départs au ras des tenus et des percussions d'avants. On savait également que les clefs de la victoire passeraient par le respect des fondamentaux avec une bonne conservation des ballons, des chaînes correctement complétées et de la vitesse. Sauf que le plan de jeu n'a pas du tout fonctionné avec une défense parfois en mode open bar qui coûte deux ou trois essais largement évitables, des fautes de mains qui rendent des ballons aux parisiens dans nos 20m, des approximations au niveau des courses de soutien qui empêchent le jeu de se mettre en place. Au final ce sont nos Mérinos qui n'ont jamais cessé de courir derrière le score alors qu'ils jouaient en supériorité numérique après l'expulsion d'un joueur parisien en 1re mi-temps.

Sifflée sur un score de 18 à 6 en faveur des locaux, la 2de période voit les Cravens revenir à 2 points suite aux essais de Larget et d'Escapa. Mais au lieu de serrer le jeu, de conserver le ballon, des erreurs défensives permettent aux franciliens de reprendre la main et de creuser l'écart pour terminer sur la marque de 34 - 24 en leur faveur.

Un match frustrant en définitive car il paraissait à la portée des Mérinos qui n'ont pas eu la volonté collective d'aller l'arracher.

Mais tout n'a pas été de l'ordre du négatif dans cette journée : côté satisfactions on relèvera le retour aux affaires prometteur  d'Adlin Butin après une longue interruption, l'absence de gros pépins physiques après le match et la qualité du gainage costal de "Got" Gérin qui a prouvé sa résistance aux coups de savate. A noter la participation de l'Espagnol , Camille Carré, qui aura fait plus de 2 000 km pour disputer cette rencontre avec son retour en Espagne le lendemain.

Une défaite n'annonce pas le Printemps et on ne peut qu'encourager l'effectif à surmonter la déception pour mieux aborder ce qui va suivre.

Le groupe pointe aujourd'hui à la 2e place de la poule est mais Paris compte encore un match à jouer et peut occuper cette place en cas de victoire.

Prochaine échéance le WE du 2 avril s'il faut disputer un match de barrage d'accession aux 1/4 de finale, sinon le WE du 9 avril pour disputer un 1/4 de finale à domicile si le classement actuel reste en l'état... à suivre.

Le samedi 18, au stade des Alpilles, étaient organisés les Comités d'origine, compétition opposant les sélections U13, U15 et U17des Comités du Vaucluse et des Bouches du Rhône. Les vauclusiens ont remporté le trophée en U13 et U15 mais a perdu celui des U17. Les sélections étaient composées avec de nombreux joueurs St Martinois.



St Martin réussit son coup face à Toulon !

 

Ce dimanche, dans ce match à quitte ou double pour la qualification, les Mérinos ont réussi à terrasser le colosse toulonais venu en terre de Crau pour confirmer sa remontée au classement général.

 Motivés à souhait malgré l'absence de quelques titulaires, les mérinos débutèrent le match comme il fallait, agressifs en défense et rapides pour sortir des tenus tout en promenant  son adversaire dans la largeur du terrain. Après une première avortée sur une balle lachée devant l'en but, Florent Ollagnier perce magistralment pour servir Gautier Gérin en soutien qui aplatit sous les poteaux facilitant la transformation d'Hugo Martinez.

Très lucides les Mérinos transforment ( Hugo Martinez) une pénalité suite à un placage dangeureux pour mener 8 à 0  au bout de 12 mn.

Touchés au vif, les maritimes commencent à user de leur physique et tout en puissance marquent par leur troisième ligne (meilleur toulonnais du jour) suivi d'un essai en force pour mener 10 à 8. Cela n'ébranla pas le moral des Mérinos très volontaires en défense et qui présentent de la variété dans le jeu mais durent subir un coup du sort avec la sortie du capitaine Michel Escapa  blessé à un doigt. Remaniée la formation st martinoise continue de respecter son plan de jeu et marque sur l'aile par Théodore Aguera. Essai non transformé. Puis juste avant les ctrons Hugo Martinez rajouta les 2 points d'une pénalité. La mi temps est sifflée sur le score de 20 à 10 pour St Martin.

Après la pause Corentin Massille après plusieurs essais infructueux parvient enfin à conclure un essai en coin. La transformation est ratée par Hugo Martinez qui se ratrappe en transformant une pénalité suite à une possition de hors jeu. (26 à 10). Puis ce qui pouvait devenir un match référence redevint un suspens pour les spectateurs qui croyaient qu'ils allaient revivre les 2 rencontres contre Salon.

Toulon se laise aller sur des placages ce oblige l'excellent arbittre, M.Drizza a explusé un jouer. Cette supériorité numérique fut très mal exploitée par les mérinos qui se montrèrent trop joueurs dès l'approche de l'enbut et négligèrent de tenter une pénalité lourde conséquence. Sur l'attaque qui suivie, un toulonnais joua le tout pour le tout et tenta (er réussit) une interception pour aller porter le balon entre les poteaus en relançant son équipe. Accusant le coup St Martin se laisse encore surprendre sur une charge au départ anodine. Les 2 équipes se retrouvent dos à dos au score 26 partout à 4 mn de la fin.

Tout peut se jouer dans les dernières minutes, St Martin profite de fautes de main pour camper dans le camp toulonnais etGautier Gérin ajusta un drop plein de confiance à 2 mn du temps réglementaire.

S'en suivirent des minutes interminables dans un climat électrique et ce qui devait arriva, St Martin écope d'une pénalité sur la sirène que rata le toulonnais à son plus grand désaroi mais à la grande joie des  Mérinos.

Avec cette victoire St Martin est sûr d'être dans le dernier carré, le match à Paris décidera de la position définitive, Félicitation à l'homme du match, Corentin Massile talonné de près par Florent Ollagnier et surtout à l'ensemble saint martinois qui a su respecter les consignes, garder la tête froide pour éviter de sombrer où il l'aurait fait par le passé.

Après une semaine de repos, St Martin ira dans la capitale pour arracher la deuxième place.

 En lever de rideau la DN2 chute face à Carpentras II 

La formation drivée par Jérémy Blanchecotte, diminuée par des titularisations de joueurs "monté" en DN1 après s'être laissé surprendre par les solides Carpentrassiens, petit à petit, développent son jeu. S'en suivirent des essais par Anthony Chaubard et Gael Rizzon.

Mais Carpentras maintient la distance au score.

Après la pause, St Martin fit jeu égal avec son adversaire du jour en inscrivant des essais par Pablo Mitifiot, Nathan Sorlut, Anthony Chaubard et de nouveau Anthony Infantino. Mattéo Mitifiot joua le rôle de buteur de service. Finalement Carpentras gagne par 56 à 34.

Bravo aux courageux qui ont bravé la pluie et malgré celle-ci nous ont montré un rugby agréable, aéré comme le pratiquent les saint martinois.

Les minimes et cadets recevaient les équipes d'Entraigues et Lambesc pour le compte du championnat régional. En minimes les mérinos chutèrent régulièrement face au leader 40 à 8. Ils devront cravacher dur pour accrocher la troisième place qualificative.

Les cadets ont du déplorer le nouveau forfait de l'entente Entraigues/Lambesc pour la deuxième fois consécutifs en faussant totalement  le championnat , ce qui nuit à leur préparation face au choc du prochain week-end ace à Avignon, leur bête noire. ( rencontre le 11 mars à 15h, stade des Alpilles).

Notre belle 'école de rugby disputera son tournoi de reprise à Barbentane le samedi 11 mars à partir de 14h 

 

 

 

C'est reparti !!!

Match capital pour les Mérinos avec la réception de Toulon le dimanche 5 mars à 15h.

Ce dimanche la DN1 joue gros en recevant le leader du moment, le SC Toulon XIII, qui compte une rencontre de plus. En effet les maritimes fort d'une longue série de victoires a refait son retard et se positionne comme un prétendant sérieux à la deuxième place qualificative directe pour les quarts de finale sauf si les Mérinos!!!!

St Martin XIII a profité de l'interméde des vacances et de son élimination en Coupe Déjean pour récupéré son monde qui va devoir rééditer ses matchs de début d'année pour espérer vaincre l'ogre toulonnaisdontb l'appétit grandit aux fils des rencontres.

Un grand absent en plus des "gros" blessés, Fabien Gellet, qui aux antipodes va savourer au même moment le début de la compétition NRL la plus relevée du monde treiziste.

Le même jour mais à 13h30, la réserve, recevra l'équipe II de Carpentras.

Les U20, au repos, après leur défaite du week end dernier en Coupe à Lescure, complèteront les effectifs de leurs aînés comme ils le font si bien depuis le début de saison.

La veille, les U15 et U17 recevront leurs homologues d'Entraigues et Lambesc.

Comme les "grands" les jeunes Mérinos auront à coeur de renouer avec la compétition pour préparer le choc du week end prochain, choc qui déterminera la place de 1er au classement général.

L'école est au repos , seuls les 4 sélectionnés U13 disputeront une rencontre dans le cadre des inter-comités, à Carpentras, le samedi 4 mars.

Page 6 sur 13