Les U20 Mérinos chutent et abandonnent la Coupe de France.

 

Ce samedi 18 février, les U20 Mérinos se rendaient à Lescure (Tarn) dans le cadre du barrage de la Coupe Tabouriech (Coupe de France des juniors nationaux).

C'est un peu dépité que l'encadrement subit les affres des vacances et constata, jour àprès jour, des défection jusqu'à la dernière minute au moment du départ! Néanmoins c'est avec 13 guerriers que St Martin se déplaça en pays albigeis.

Le cadet Brochon Robin ouvrit le score de la rencontre et ajouta la transformation dans un match qui s'annonça ouvert car St Martin avait pour consigne de soigner sa défense autour du tenu et de profiter de ses chevaux légers en attaque.

Lescure, piqué au vif répliqua par 1  essai mais Robin, intenable, remit le couvert sans réussir la transformation. Il s'en suivit un chassé-croisé jusqu'à la mi-temps sifflée sur le score de 24 à 22 pour Lescure . Anthony Infantino et Axel Morel avaient inscrit un essai tandis que Robin ajusta des points aux pieds.

Après la pause, Robin, avec lucidité , ajouta son drop, au cas ou! Mais les Lescuriens reviennent au score sns vraiement distancer les Mérinos.

Le jeu est toujours aussi équilibé, Logan Richard et Théo Gadhano marquent des essais dont 1 seul est transformé, en réponse aux conclusions de Lescure. A la 61ème minute, St martin mène 33 à 32 puis la fatique aidant (sans remplaçant), St Martin perd 2 joueurs sur blessure, Matéo Mitifiot et Joachim Amaral-Salvador.

Les dernières minutes malgré la vaillance et la volonté des joueurs, à 11, les Mérinos encaissent 2 essais qui permettent à Lescure de l'emporter 42 à 33.

Un bravo aux présents qui ont porté haut les couleurs de St Martin XIII. Une attention particulière au cadet, Robin Brochon, qui avait tenu à participer à la rencontre la veille d'une préparation en vue d'une sélection nationale. A noter aussi les retours après des blessures de Lorenzo Benoit, pas entièrement rétabli, ainsi qu'Anthony Infantino. Tout ce groupe était coaché par Jérémy Blanchecotte et Adlin Butin ainsi que Régis Mitifiot.

Espérons que ce rendez-vous raté amènent des prises de conscience aux absents car les présents ont montré leur motivation.

En attendant de disputer la rencontre le 1/a aller du championnat de France, les juniors surclassés iront renforcer leurs aînés en DN1 et DN2.

Les juniors Mérinos vengent leurs aînés et écrasent Lambesc/Salon.

Pour le match retour qui déterminait la place de leader, l'entraîneur Jérémy Blanchecotte avait intégré 4 cadets ( pour palier entre autres aux absences des vacanciers), et soutenu par quelques coéquipiers U17 en tribune ,qui démontre le superbe état d'esprit dans cette catégorie !

Cela donna du punch à l'équipe qui géra mieux son jeu en évitant le jeu physique au ras du tenu.

A la baguette, le trio de meneurs Timothé Bertrand , Hugo Ollagnier et Mattéo Mitifiot prit rapidement l'ascendant sur des salonais plus physiques mais dépassés par la vitesse du jeu. Le premier essai fut tout un symbole car marqué après une domination des avants suivie d'une attaque au large poursuivie par un coup de pied de déplacement repris par Timothé à la barbe du dernier défenseur jaune et noir!

St Martin imprime sa marque sur le match mais ne parvient pas à aggraver le score à cause des dernières passes hasardeuse puis tout rentra dans l'ordre après la correction du coach Jérémy.

S'en suivirent des essais de Baptiste Avis, Hugo Ollagnier et Robin Brochon avec des transformations de Timothé Bertrand qui permet à St Martin de mener à la pause 22 à 6.

A la reprise St Martin continue de mener son jeu à sa guise avec des essais de Robin, Louis Carré , du capitaine Axel et Hugo. Salon, vexé durcit considérablement  le match mais se fait sanctionné , joueurs et entraîneurs, par l'arbitre central ,qui arrêta intelligemment le match avant la fin du temps réglementaire...

St Martin remporte finalement la rencontre 52 à 12 et se positionne comme le leader de la poule Est !!!

A noter les 20 points du cadet Timothé Bertrand (8 tranformations et 1 essai).

Cette rencontre a permis au groupe de préparer la rencontre de la Coupe de France (Challenge Tabouriech) que va disputer St Martin à Lescure  ce samedi 18 février en terre tarnaise.

De tradition, Lescure possède toujours de joueurs solides, durs au mal, avec des avants très difficles à manier sur leur terrain gras. Aux St Martinois a éviter l'éccueil au centre du terrain, autour du tenu et proposer un jeu alterné avec des prolongements rapides sur les ailes.

Composition de l'équipe: Robin Brochon(cadets), Théo Gadhano, Baptiste Avis, Louis Carré (cadet), Sorlut Nathan, Matéo Mitifiot, Timothé Bertrand (cadet), Quentin Colot, Hugo Ollagnier, Axel Morel (capitaine), Clément Tanzi, Théo Hernadez, Joachim Amaral-Salvador, Mathis Tischendorf, Arnaud Prud'homme,Tristan Chasseray et Thibaut Nouguier (cadet).

Les Mérinos baffouillent leur rugby mais restent victorieux !

 Le 29 janvier 2017 à Saint Martin de Crau 15h00 (Stade des Alpilles)

Saint Martin XIII   40 : 18   Cavaillon XIII   (mi-temps : 16 / 14)

Temps ensoleillé et température clémente ; 1500 spectateurs 

SMC XIII : G. Gérin, M. Carrié, B.Avis, T. Gadaneau, M.Larget, H. Martinez, M. Mitifiot, S.Flamencourt, F. Ollagnier, B.Honnorat, R.Lis, C. Montfort, T.Hernandez, C.Tanzi J. Chaput, T. Aguera, C.Massille

SMC : 8 essais (T.Gadanho (3), C. Massille (2), M. Larget, C.Tanzi, B.Avis) et 4 transformations (H. Martinez)

Cavaillon XIII : 4 essais, 1 transformation

Le mistral avait enfin déserté et un franc soleil était au rendez-vous ce dimanche pour le match retour contre le XIII Cavaillonnais.

Les vauclusiens ne comptaient aucune victoire avant le début de la partie et se présentaient en infériorité numérique pour un match qui devait logiquement s'annoncer comme compliqué pour eux. C'était sans compter sur le fait que le rugby est un sport où rien n'est écrit ni gagné d'avance, un sport où il ne faut jamais prendre l'adversaire de trop haut sous peine de tomber d'encore plus haut. Et c'est bien ce à quoi on a failli assister dans une partie que les Saint-Martinois se sont plu à rendre... très compliquée.

Dès le coup d'envoi les Cravens se montrent bizarrement fébriles et maladroits. Oubliant peut-être que le rugby à XIII offre à l'attaquant 5 possessions de balle par chaîne de tenus, les locaux multiplient les maladresses et les mauvais choix tactiques. Ceci a pour effet de permettre à des Cavares sans pression de jouer crânement leur chance en campant souvent dans le camp des locaux. 

Les Mérinos ouvrent assez vite leur compteur avec un essai sur l'aile gauche inscrit par le junior Gadanho mais sont rapidement rejoints par Cavaillon en encaissant un essai sur leur aile gauche faisant suite à une rapide transmission de la balle.

La 1re mi-temps voit le score s'équilibrer entre les deux formations (3 essais partout) avec un léger avantage pour les locaux (16-14). Le bloc défensif vauclusien tient le choc dans l'axe et les Mérinos oublient inexplicablement d'envoyer du jeu sur les extérieurs alors que c'est par là qu'il fallait chercher les ouvertures. 

La 2de mi-temps repart sur les mêmes bases avec toujours la même difficulté pour les garçons de la Crau à compléter leurs chaînes de tenus et à monopoliser le ballon.Il faudra attendre la 2e moitié de cette période pour voir les Cavaillonnais "caler" physiquement et laisser aux locaux des brèches qui leur permettront de creuser l'écart en fin de partie.

Une partie qui se solde sur un score de 40 à 18 pour le SMC XIII, ce qui tout compte fait s'avère plutôt flatteur dans la mesure où les visiteurs ont longtemps fait mieux que résister face à des Mérinos carrément en dedans. Au rang des satisfactions on notera le triplé du junior Théo Gadanho pour sa première cape en DN1, bravo à lui. A déplorer  la blessure à la cheville de Teu teu Carrié et les sorties prématuées  de Morgan Larget et Sébastien Falmencourt.

Mais un match dont il faudra bien se souvenir pour ne pas reproduire les mêmes erreurs lors de la réception du leader Salonais samedi 4 février à 13h30 dans le cadre du 1er tour de la coupe Déjean. 

Les mérinos en mode rachat

Les seniors de la DNI qui reçoivent Cavaillon ce dimanche 29 janvier, ont toujours en travers la courte défaite face au leader salonais et doivent se racheter pour garder un rôle à jouer dans sa catégorie.

Le dimanche de repos fut mis à profit pour soigner les dernières blessures et pour peaufiner les tactiques qui vont être utiles pour résister au retour des poursuivants toulonnais.

 Les U15 et U17 après leurs victoires sans bavure face à Salon le week end dernier, iront à Lyon pour rencontrer les gônes sur leur herbe. Au match aller les U15 avaient du cravacher pour arracher la victoire alors que les U17 s'étaient promenés. On sait que sur leur terre les Lyonnais sont plus coriaces, avis aux entraîneurs de motiver leurs troupes.

 L'école de rugby avait organisé le samedi 21 au matin une étape du challenge RJLP. Les clubs de Caumont, Cavaillon/Cheval Blanc, Barbentane, Carpentras et Entraigues avaient bravé le froid pour disputer des rencontres animées arbitrés par des dirigeants locaux. Après ces rencontres les jeunes dégustèrent les en-cas préparés par le staff féminin sous l'œil vigilant du maître de cérémonie, Jean Paul Escapa, le responsable de l'école de rugby.

 Sélection

le mercredi 25, 4 jeunes Mérinos, les U17 Timothé Bertrand, Robin Brochon, Louis Carré et Hugo Salabio,ont  effectués des tests à Carcassonne dans le cadre de la sélection nationale U17 qui doit rencontrer l'Angleterre. Bonne chance aux talentueux Mérinos !!!

Page 7 sur 13